Ollans autrefois - les hommes célèbres



H I S T O I R E    D ' O L L A N S    E N    I M A G E S

armoiries de la seigneurie d'Ollans
Sur le fronton de la maison dite « du gardien », annexe du château, on peut apercevoir des armoiries datées de 1671. Elles portent les armes du capitaine Philibert François Belot de Villette, seigneur d’Ollans, Larians et Roset. Ses quatre quartiers d’ascendance et de noblesse sont écartelées ainsi :
- en 1 de Belot : d’azur à trois losanges d’or, alias d’argent, au chef d’or bastillé de trois pièces
- en 2 de Seyturier : d’azur à deux faux d'argent emmanchées d'or, passées en sautoir
- en 3 de Moustier : de gueules au chevron d'argent, accompagné de 3 aigles d'or
- en 4 de La Roche : d'argent à trois fasces d'azur.

Institution de domaine  (25 mars 1697) avec cachet de la famille de Belot

Seigneurie d'Ollans en possession de la famille "de BELOT" de 1666 à 1768
Jacques Antoine de BELOT (1633-1713)

Batnan
Institution de maine aud lieu pour Nicolas Genin

"Nous, Jacque Antoinne de Bellot Seigneur d'Ollans, Villette, Larians, Baptenans &t. scavoir faison a tous questant bien et sufisanment Informé des bonnes meurs capacité prudance et Expériance de Nicolas Genin dud Baptenans pour ces Considération et autres a ce nous mourant nous lavons pour ce establis et Institué Establison et Instituons par les presante notre maine dans les lieu fin et finage dud Bathenans et sur nos hommes Suiots et Lerne dépandant de notre directe et Seigneurie dud lieu aux honneur proffit et esmolument en resultant et pour autant de temps qu'il nous plairat a charge de par luy se conformer au présent de nos ordonnances enfoy de quoy nous avons signé de notre main les presantes et apposé a Scelle le Scel de nos arme aud Ollans le vingt cinquieme mars mil six cent nonante sept."                     
                                   signé : JA de Belot d'Ollans
(avec cachet de cire de la famille de Belot)

Traduction
Institution de domaine audit lieu pour Nicolas Genin

"Nous, Jacques Antoine de Belot, Seigneur d'Ollans, Villette, Larians, Battenans et autres lieux, faisons savoir à tous qu'étant bien et suffisamment informé des bonnes meurs, capacité, prudence et expérience de Nicolas Genin dudit Battenans, pour ces raisons et autres, à notre mort, nous l'avons établi et institué par les présentes notre domaine dans les lieux fin et finage dudit Battenans et sur nos hommes Suiots et Lerne dépendant directement de nous et de notre Seigneurie dudit lieu aux honneurs, profits et émoluments en résultant et pour autant de temps qu'il nous plaira, à charge pour lui de se conformer au présent de nos ordonnances. En foi de quoi, nous avons signé de notre main les présentes et apposé à cette lettre le sceau de nos armes audit Ollans le vingt cinq mars mil six cent quatre vingt dix sept."

Plan du château d'Olans,
jardins & dépendances (1756)


Le château d'Ollans et la source
Peinture de Victor Jeanneney (1859)
Le moulin de Gemigney
Fresque de J.Bouchet (1886)











Carte agronomique de
Paul Parmentier (~1902)
cadastre daté du 1er décembre 1807
plan d'aménagement des bois communaux daté du 10 février 1859
cadastre de 1901






















entrée du village
maison Groslambert
centre du village
place de la fontaine
la ferme du château
le moulin de Gemigney
le château - côté sud

le château face à l'Ognon

le château (environs de Cendrey)

les moissonneurs
un coin de l'Ognon
les moissonneurs
atelier de photographie M.Derosne
le pont sur l'Ognon
le château et la maison du gardien
le bétail à l'abreuvoir
la maison du gardien
les pâturages

 H O M M E S     C E L E B R E S     A     O L L A N S


Marcel Boutterin (1842-1915)
"L'an mil huit cent quarante deux le vingt neuf may à huit heure du matin, pardevant nous, Claude Louis Périard, officier de l'état civil de la commune d'Ollans, canton de Marchaux, département du Doubs, est comparu Claude Boutterin, âgé de quarante cinq ans, cultivateur domicilié à Ollans, lequel nous a présenté un enfant de sexe masculin, né le vingt huit may à neuf heure du soir, de lui déclarant, en sa maison à Ollans et de Antoinette Carisey, âgée de quarante cinq ans, même profession, son épouse, et auquel il a déclaré vouloir donner les prénoms de François Marcel, les dites déclarations et présentations faites en présence de Jean-Claude Boutterin, âgé de quarante et un ans et Jean-Claude Charrière, âgé de cinquante huit ans, les deux cultivateurs, domiciliés à Ollans, et ont les père et témoins signé avec nous le présent acte de naissance , après qu'il leur en a été fait lecture."
Extrait de l'état civil d'Ollans, registre de l'année 1842.

Maurice était le septième et dernier enfant d'une famille de cultivateurs résidant à Ollans. L'éloignement de la ville et ses origines paysannes ne l'ont pas dissuadé de choisir une voie différente de celle de ses parents, à savoir le domaine des Arts. A cette époque, les prétendants n'étaient pas nombreux : la culture en générale et les Arts en particulier étaient les parents pauvres de l'éducation. 
Il n'est donc pas courant d'avoir parmi les enfants nés dans un petit village comme le nôtre, un homme ayant fait une grande carrière artistique, largement appréciée dans notre département.
Une rue dans le quartier de Palente à Besançon porte son nom.
Arbre généalogique réalisé d'après les archives communales du village :
François Boutterin - Marguerite Coillot

    Jean-Pierre Boutterin (1750-1807) - Etiennette Gilot (1761-1830)
                                   Claude Boutterin (1797-1880) - Antoinette Carisey (1798-1875)
                                                            Marcel Boutterin (1842-1915) - Anne-Marie Alice Lambelin (1858-1940)
                                                                                   Maurice Boutterin (1882-1970) - Antoinette Herard-Bruneteau (1905-1988)
                                                                                                  Maria-Catherine Boutterin (1946)

La famille disparait d'Ollans avec la mort du cousin germain de Marcel, Théodore Boutterin (1849-1896), célibataire. Sa maison fut vendue en 1896 à Louis Monnet, puis en 1897 à Justin Monnet. Un incendie la détruisit complétement en 1898.

"Les heures comtoises de Sully Prudhomme"

Sully Prudhomme (1839-1907)
Buste fondu à Larians
Tel est le titre de l'ouvrage écrit par 
Marie-Thérèse Renaud 
et publié en septembre 2007 aux Editions Cabédita. 
"Sully Prudhomme a laissé en Franche-Comté des souvenirs dont ses biographes ont peu parlé. Contrairement à Victor Hugo, ses liens avec cette région ne doivent rien au hasard d’une naissance mais tout à l’amitié et à l’amour qui l’amenèrent à séjourner au château d’Ollans et à Larians aux confins du Doubs et de la Haute-Saône. Ces vacances comtoises peu connues le seraient restées sans l’intérêt de Michel Lab, copropriétaire du château d’Ollans où demeurent des témoignages étonnants de ces séjours. Ses recherches sont à l’origine de cet ouvrage, éclairant d’un jour inattendu le poète disparu il y a tout juste cent ans. Et c’est à Ollans, les 15 et 16 septembre 2007, qu’est émis le seul timbre consacré par la France au premier lauréat du prix Nobel de littérature en 1901."


 
C'est au cours de ces journées du patrimoine 
qu'a été émis le premier timbre français de Sully Prudhomme (1839-1907) avec mention "premier jour" et qu'a été installé à Ollans le seul bureau de poste temporaire de son histoire. Le timbre a été dessiné et gravé par Yves Beaujard. Pour l'occasion le graveur a créé les documents philatéliques représentant le château et le rucher sur lequel est inscrit le quatrain suivant :
  

"O  vous qui transformez sur la fleur éphémère
Le parfum sans durée en dur able saveur
Abeilles ! Par la ruche et par votre art sauveur
La fuite des printemps nous devient moins amère."
Ollans, septembre 1887.

Sully Prudhomme venait chaque année au château d'Ollans chez ses amis Charles et Elisabeth Derosne. En 1889 il acheta une petite maison au lieu dit "aux creux des Chaintres" à Larians qu'il légua en 1802 à sa filleule Madeleine Derosne : "... Je suis très content de te savoir désormais en possession des Graviers et il m’est fort agréable de penser que cette petite donation te fait plaisir et que mon nom y restera attaché par l’habitude comme celui d’un des plus vieux amis de ta famille..." 
  • Baptême de Madeleine à Ollans 
« Madeleine Octavienne Françoise Alice Marie, fille de Charles Derosne et de Elisabeth Bernard-Derosne domiciliés à Ollans, est née le dix huit février 1877 et par permission de Monseigneur l’Archevêque a été ondoyée le quinze avril. Les cérémonies du baptême ont été achevées le 12 mai de la même année. Elle a eu pour parrain Mr Lavocat demeurant à Paris et Catherine Alice Amiel demeurant à Seurre. »
Monsieur Lavocat, notaire de la famille Derosne, représentait Sully Prudhomme indisponible au moment des cérémonies du baptême. (registre paroissial de Cendrey)
  • Mariage d’Hélène et Gaston Bernard-Derosne
« L’an mil huit cent quatre vingt seize, le quinze du mois d’avril à onze heures du matin, par devant nous, Jean François Lanternier, maire officier de l’état-civil de la commune d’Ollans, canton de Marchaux, arrondissement de Besançon, département du Doubs, sont comparus publiquement en la maison commune Gaston Bernard-Derosne, âgé de trente-huit ans, capitaine de Chasseurs à Vesoul, né à Paris le vingt deux novembre mil huit cent cinquante sept ...... et Mademoiselle Adèle Charlotte Hélène Derosne, âgée de vingt cinq ans, sans profession résidant à Ollans, née à Ollans le vingt et un mars mil huit cent soixante et onze.... Nous avons ensuite demandé au futur époux et à la future épouse s’ils veulent se prendre pour mari et pour femme, chacun d’eux ayant répondu séparément et affirmativement, déclarons au nom de la loi que Gaston Bernard-Derosne et Adèle Charlotte Hélène Derosne sont unis par le mariage. De quoi avons dressé acte en présence de René François Armand Prudhomme, dit Sully, membre de l’Académie Française, membre du Conseil de l’Ordre de la Légion d’Honneur et commandeur de l’Ordre de la Légion d’honneur, âgé de cinquante sept ans, résidant à Paris, Léon Bernard-Derosne, âgé de cinquante sept ans, avocat à la Cour d’Appel, Chevalier de la Légion d’Honneur, résidant à Nanterre, Arthur Eugène du Hamel de Canchy, cinquante huit ans, Général commandant la 7ème Brigade de Cavalerie, Officier de la Légion d’honneur, résidant à Vesoul, Cabrol Etienne Félix, Colonel du 11ème régiment de Chasseur, Officier de la Légion d’Honneur, résidant à Vesoul, lesquels après qu’ils leur en a été aussi donné lecture, l’ont signé avec nous et les parties contractantes. » 
Extrait de l'état civil d'Ollans, registre de l'année 1896.

La revue annuelle 2011 "En vadrouille" n° 9 consacre un article en page 89 à "Sully vient au château".

                                                                                                                                                                               

Charles Derosne (1839-1907)
Charles Derosne est propriétaire exploitant du domaine d’Ollans et maître de forges à Larians. Président d’associations locales (photographie et apiculture), il publia en 1882 le traité de photographie pour tous et en 1891 un traité d’apiculture mobiliste. Il effectua divers travaux sur les ferments alcooliques et des études sur le chauffage des églises, des ateliers et des maisons privées.le président de la société comtoise d’apiculture et le vice-président des sociétés françaises d’apicultures, a rédigé un "Traité d’Apiculture mobiliste" publié en 1891 à Paris par la Librairie agricole.
Féru de photographie, il est aussi l’auteur d’un "Traité de photographie pour tous" paru en 1882 chez Gauthier-Villars, et préside la société photographique de la Haute-Saône. Cette passion explique la qualité de ses catalogues, en particulier celui de 1875, illustrés de photographies de ses productions. Il travaille également sur un certain nombre d’autres sujets parmi lesquels figurent les ferments alcooliques, le chauffage des églises, ateliers ou maisons particulières ainsi que les sociétés ouvrières coopératives qu’il a contribué à créer.
Dans les deux ouvrages qu’ils ont consacré aux "Fourneaux et fonderies de Haute-Saône" en 2002 et 2005, Joel Rieser et Jean Bauquerey font une belle place à la fonderie de Larians et brossent un portrait élogieux de Charles Derosne, « maître de forges ingénieux, érudit qui s’intéresse au chauffage des gros volumes (ateliers, églises) et met au point des calorifères capables de chauffer des milliers de mètres cubes d’air. »
Il est maire d'Ollans à deux reprises de 1876 à 1878 et de 1900 au 24 février 1907, où il meurt subitement , six mois avant son ami Sully Prudhomme.

                                                                                                                                                                                

 Les maires d'Ollans depuis la création des tables décennales en l'an I de la République Française 
(extrait des archives municipales)
1 . THOMAS Benoit (1747-27/04/1812) : cultivateur, élu le 2 décembre 1792 (an I de la RF) pour 5 ans
2 . SIRUGUEZ Claude (1743-09/04/1816) : cultivateur, élu en 1797 pour 2 ans
3 . BOUTTERIN Jean-Pierre (1750-02/09/1807) : laboureur, élu en 1799 pour 8 ans
4 . SIRUGUEZ Ange-Etienne (1774-24/01/1858) : laboureur, élu en 1807 pour 1 an
5 . LANTERNIE Dominique (1750-08/03/1814) : cultivateur, élu en 1808 pour 3 ans
SIRUGUEZ Ange-Etienne (1774-24/01/1858) : laboureur, élu en 1811 pour 5 ans
6 . GROSCLAUDE Jean-François (1783-21/10/1850) : cultivateur, élu en 1816 pour 2 ans
SIRUGUEZ Ange-Etienne (1774-24/01/1858) : laboureur, élu en 1818 pour 17 ans
7 . PERIARD Claude Louis (1796-03/12/1868) : cultivateur, élu en 1835 pour 14 ans 
8 . CHARRIERE Jean-Louis (18/10/1813-23/10/1860) : cultivateur, élu en 1849 pour 3 ans
PERIARD Claude Louis (1796-03/12/1868) : cultivateur, élu en 1852 pour 15 ans
9 . LANTERNIER Jean-Louis (22 messidor an 13 (1805)-30/05/1870 : cultivateur, élu en 1867 pour 3ans
10 . LANTERNIER Jean-François (15/02/1833-28/06/1911) : cultivateur, élu en 1870 pour 6 ans
11 . DEROSNE Charles (08/10/1839-24/02/1907) : maître de forges, élu en 1876 pour 2 ans
LANTERNIER Jean-François (15/02/1833-28/06/1911) : cultivateur, élu en 1878 pour 22 ans
DEROSNE Charles (08/10/1839-24/02/1907) : maître de forges, élu en 1900 pour 7 ans
12 . RODRIGUES Jules (?) : régisseur, élu en 1907 pour 1 an
LANTERNIER Jean-François (15/02/1833-28/06/1911) : cultivateur, élu en 1908 pour 2 ans 
13 . MONNET Justin (06/08/1869-04/10/1954) : cultivateur, élu en 1910 pour six mois
14 . MARION Etienne (12/10/1873-18/09/1947) : rentier, élu en 1910 pour 5 ans
15 . VALLY Nicolas (1849-?) : messager, élu en 1915 pour 2 ans 
MARION Etienne (12/10/1873-18/09/1947) : rentier, élu en 1917 pour 30 ans (mandat le plus long)
MONNET Justin (06/08/1869-04/10/1954) : cultivateur, élu en 1947 pour 1 an
16 . DEFORET Léon (19/06/1906-14/07/1957) : cultivateur, élu en 1948 pour 9 ans
17 . URLACHER Albert (14/01/1916-15/01/1978) : régisseur, élu en 1957 pour 2 ans
18 . THOMAS Armand (03/05/1912-07/07/1958) : cultivateur, élu en 1959 pour 24 ans
19 . ROY de LACHAISE François (15/10/1945) : cultivateur, élu en 1983 pour 25 ans
20 . LAB Michel (28/06/1958) : professeur, élu en 2008. 

Maires décédés en exercice : 
BOUTTERIN Jean-Pierre le 2 septembre 1807
LANTERNIER Jean-Louis le 30 mai 1870
 DEROSNE Charles le 24 février 1907
MARION Etienne le 18 septembre 1947
DEFORET Léon le 14 juillet 1957